PRECARITE

La précarité du logement, faute d’argent ou de papiers d’identité, pousse chaque jour plus de femmes et d’hommes à la rue, ou dans des centres de rétention. L’état policier n’a pas pour priorité le bien commun, pour tous. En hiver plus que le reste du temps encore, l’urgence sociale mène à palier le vide des administrations en matière de logement. L’ouverture de bâtiments vides est dès lors une désobéissance civile vitale pour certains. Mobilisons-nous pour les exclus du système.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous avons tous prêt de chez nous des bâtiments vides qui pourraient abriter des familles ou des sans-logis seuls (télécharger le A4 à imprimer) :
télécharger A4

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s